FANFARE CHERCHE PARTENAIRES...

Pour notre projet de soirées musicales "Les Baralhades"*, la fanfare du Minervois recherche des partenaires.




Comment devenir partenaire d'une Baralhade ?

D'abord, faut avoir envie. Il faut mobiliser un petit groupe de bénévoles qui pourront faire équipe avec les bénévoles aguerri(es) amené(es) par la Fanfare du Minervois.

Nous viendrons vous rencontrer, pour bâtir ensemble les bases du projet en tenant compte des particularités de votre ville, de votre quartier, de votre village sans pour autant oublier notre projet artistique et humain.

Ensuite, il faut :

 a.. une salle des fêtes ou des halles couvertes pour un bal pouvant accueillir 500 personnes. (pour une soirée ayant lieu en été le concert pourra se passer en exterieur) On pourra également y répéter et manger.

 b.. Une cuisine équipée.

 c.. environ 40 hébergements sur le village accueillant (chez l'habitant, gîte...),

 d.. guirlandes lumineuses, décoration et les moyens techniques et humains pour les mettre en place.

 e.. tables et chaises.

Il faut également prévoir un budget

Une partie des frais sera payée par la buvette, les repas du public (ou tapas), ainsi que par une entrée à participation libre.

La fanfare du Minervois, en tant que partenaire investit son cachet habituel (1 300 euros).


Pour compléter, nous demandons donc à nos partenaires une participation financière.


Si le projet vous intéresse, veuillez contacter

Ana Sany

au 06 88 18 64 86

ou par mail ana7sany@gmail.com





*Mais qu'est ce que c'est??

Les Baralhades (de l'occitan baralher, à prononcer barailler, baraillade).

Une baralhade évoque la joyeuse sortie des escargots après la pluie, l'excursion des lapins à la tombée de la nuit, ou bien encore un essaim d'abeille bourdonnant autour d'un seau de raisin lors des vendanges.
Ce qui nous a plu...c'est l'idée de l'agitation, du déplacement, du mouvement de groupe, dans la même direction. C'est une sorte de grand mouvement naturel qui est l'expression même de pulsions profondes qui doivent se libérer pour atteindre l'épanouissement fanfaronnesque. L'idée aussi d'un besoin irrépréssible, inscrit au fond de chaque humain, un destin tracé, un espèce d'appel de la forêt autour de la fête partagée. Une fête totale comme on les aime.


Pour les Baralhades, le groupe invité arrive sur place le vendredi soir et la rencontre commence. Des échanges de partitions, de sons et de rythmes pour créer un petit répertoire commun, revisiter les morceaux à la sauce invitée, saupoudrer ou bombarder de gros sons fanfaronniques, les classiques de nos hôtes. Nous travaillerons ensemble toute la soirée et la matinée du samedi.

Le samedi, de l'apéro à tard la nuit, vous pourrez découvrir le fruit de la rencontre.

Le dimanche, on mange ensemble, bénévoles et musiciens, on discute, on range, on commente, et on refait un peu de musique pour le plaisir d'être ensemble.

Mais pour cela, nous avons besoin d'aide, la Fanfare amène son désir, son savoir-faire, ses relations artistiques et humaines, le canevas d'un projet à construire avec les habitants d'une ville ou d'un village.